Pourquoi mon équipe ne m’écoute pas ? [1/3]

Amazon echo vous écoute

 « Pourquoi mon équipe de ne m’écoute pas ? » 

Excellente question !

Qu’est-ce qui fait que à la fin d’un meeting, les gens repartent en soupirant, avec l’air frustré et finalement, les actions qui sont proposées dans ce meeting, personne ne les fait. Qu’est-ce qui fait que dans une relation en one to one avec vos collaborateurs, vous avez l’impression que vous ne discutez pas des choses qui sont importantes ?

Au moins Amazon echo vous écoute 🙂

Pour être un bon leader, un bon manager, il est nécessaire d’avoir une bonne qualité de relation avec vos équipes. Sans relation, ou avec une relation qui est détériorée, qui est basée sur des non-dits, sur des frustrations, ça ne permet pas d’avancer. Ça ne permet pas de diriger son équipe.

Dans cette série de 3 articles, je vais vous proposer des solutions concrètes pour améliorer la qualité de relation avec vos équipes.

Ce que je vous propose déjà, c’est d’évaluer quelle est la qualité de la relation que vous avez avec chacun des membres de votre équipe.

 Alors, il y en a avec qui ça va bien se passer. Vous allez noter entre 1 et 10 la qualité de la relation. 10, la relation est parfaite : vous avez les infos qui vous intéresse, vous êtes en confiance à 100% sur ce que vous dites aux collaborateurs et sur ce qu’ils vous racontent. C’est celle que vous devriez avoir avec tous vos collaborateurs. Et la note de 1, c’est quand on n’a pas les vraies infos, il y a un malaise, la personne accumule les retards, etc… Ça se passe mal.

 

Comment améliorer son écoute ?

Qu’est-ce que l’écoute ? C’est quoi une bonne écoute ?

L’exercice que je vais vous partager, je m’en sers aussi bien avec les personnes de l’équipe qu’avec mes les clients en coaching. C’est extrêmement important d’avoir une excellente qualité de relation avec les clients en coaching pour leur permettre de faire les changements dont ils ont envie. Idem pour les membres de son équipes, pourquoi auraient-ils envie de travailler pour vous ??

Quand vous serez très fort en écoute, on abordera le thème de l’empathie… mais ce sera dans un prochain article 🙂

L’écoute, tout d’abord, c’est la faculté que chacun de nous a à recevoir l’histoire que l’autre va nous présenter.

Cette citation que j’ai trouvée sur LinkedIn est formidable : « Un leader qui n’écoute pas va rapidement se retrouver avec une équipe qui n’a rien à dire. ». Et c’est normal si une personne de votre équipe ne reçoit pas l’écoute qu’elle demande.

Elle est en train de vous dire à quel point c’est important pour elle et vous n’êtes pas dans une position d’écoute réelle et profonde ?!. Donc qu’est-ce qu’il fait ? Il se dit : « Il se moque de moi ! Je lui rapporte des choses qui me tiennent à cœur et il s’en moque. ».

Alors comment rajouter de l’écoute dans une relation ?

La première des choses, c’est d’écouter réellement ! Ecouter réellement ce que les personnes ont à dire. Écouter réellement, c’est se plonger dans le monde de la personne qui communique avec vous.

Chacun a son monde, chacun a ses croyances, chacun a ses valeurs. Quand une personne vient vous partager quelque chose, vient rapporter une pensée profonde qu’elle a, le plus destructeur pour la relation c’est de se dire : « Ah ben non, dans mon monde à moi ça n’existe pas ! ». C’est horrible pour votre interlocuteur. Il sent bien que vous n’êtes pas réceptif, et cette sensation est très désagréable.

Alors, quelle est la solution ?

Écoutez, tout simplement, sans rien dire, l’histoire de l’autre. Vous pouvez faire intérieurement les démarches suivantes :

  • Devinez comment votre interlocuteur a pu créer cette histoire.
  • Comment fonctionne le monde de la personne pour que cette histoire soit réelle.
  • Pour cela, mettez-vous dans un état où vous êtes en train de créer le monde dans lequel l’autre vit.

Ceci dégrade la relation : « Il faudrait que tu fasses comme ci ou comme ça ! ». Parce que vous êtes en train de vouloir que le monde de votre interlocuteur ressemble à votre monde !!

Pour améliorer la relation, vous pouvez questionner comment est le monde de l’autre. « Et comment as tu réagi ? », « Pourquoi as tu fait comme ci ? », « qu’est ce qui t’empêche de faire autrement ? »

Demandez des faits concrets : « Qu’est-ce que tu as observé concrètement ? Qu’est-ce que tu en as déduit ? »

Avec cette démarche, votre interlocuteur va ressentir que vous êtes dans une réelle écoute, et vos relation s’amélioreront.

Chacun à sa carte du monde

Pour poursuivre cette série, nous parlerons des suppositions, et en quoi elles sont aussi complètement destructrices d’une relation.

Pour recevoir une notification dès que l’article est disponible, inscrivez votre mail sur la page principale.

Laisser un commentaire

Fermer le menu